Doxys forums

jeudi 10 mai 2012

postheadericon Pour perdre du poids, mieux vaut absorber sainement plutôt que des régimes amaigrissants «frustrants» du type Dukan



Pourtant, pour mincir, une alimentation variée, sans interdit, basée sur les recommandations nutritionnelles, est plus efficace à long terme que les régimes commerciaux «frustrants» type Dukan, selon l'étude NutriNet-Santé qui pointe aussi «la dictature du poids» dans notre société.

L'image idéale du corps est telle que plus de deux femmes sur trois (70%) et un homme sur deux voudraient mincir.

Et parmi eux, 67 % des femmes et 39 % des hommes ont fait au moins un régime pour mincir dans leur vie, selon des données issues de 105 771 «nutrinautes», des internautes ayant participé à l'étude.

«La pression d'une certaine image du corps dans notre société fait que même des sujets de poids corporel normal, ni obèses, ni même en surpoids, font des régimes : près de deux femmes sur trois (58%) de corpulence
normal font des régimes amaigrissants », constate le professeur Serge Hercberg (Inserm-Paris13) qui coordonne la recherche
.

«Il y a vraiment un problème de perception du corps, de modèles véhiculés par la mode, les médias, etc.», lance-t-il.

Mais, pour en savoir plus sur la perception des régime pour maigrir, l'étude s'est surtout penchée sur un sous-échantillon de 18 188 nutrinautes qui ont fait au moins un régimes pour perdre du poids.

Les adeptes des régimes restrictifs commerciaux (Dukan, Cohen, Chrononutrition...) sont plus nombreux (40 %) à considérer que leur régime a été efficace uniquement à court terme par rapport à ceux qui ont choisi d'autres types de régimes.


Ils sont en outre les plus nombreux (57,5%) à avoir associé une augmentation d'activité physique (marche...) à la modification de leur comportement alimentaire (contre 39% pour des régimes type Dukan, Cohen).

Les moins bonnes performances déclarées en terme d'efficacité à long terme concernent la catégorie des régimes restrictifs, et parmi ceux-ci, surtout les régimes bricolés «maison» basés sur la prise de substituts de repas et de produits diététiques (41%), et les régimes Cohen et Dukan (respectivement 50 et 51%).

Le régime Dukan et ceux basés sur des substituts de repas/produits diététiques sont jugés les plus «frustrants», selon l'étude.